TOURNAGE « AUDIOGRAPHY LIVE » – Backstage

Aujourd’hui, les artistes doivent se munir d’une nouvelle carte de visite : la vidéo. Le support visuel permet aux programmateurs de concerts, aux journalistes et au public de considérer attentivement les particularités d’un groupe de musiciens.
Pour répondre à cette demande croissante de création audiovisuelle, nous développons (l’Association Audiography) un support d’expression professionnel destiné à capter l’univers des artistes durant un concert : Audiography Live.

En quelques mots, ce projet vise à promouvoir des artistes locaux par des captations live en multi cameras. La force du live, contrairement au clip, est de montrer l’authenticité́ d’un travail artistique. Le concert met à nu des artistes ; c’est un moment unique de partage. L’avantage du live, c’est qu’il permet de préserver l’authenticité́ d’un groupe.
Les objectifs d’Audiography Live sont multiples : créer un tremplin pour l’artiste, rendre accessible à tout artiste une promotion abordable et volontaire, donner un élan à la culture, fournir une image de qualité́, saisir l’art sonore à travers l’art visuel.
Notre association est constituée d’une équipe aux compétences diverses et complémentaires qui garantissent une qualité́ optimale.

Reportage photo du tournage de décembre 2017:
Jour J. Nous voilà sur les lieux de la journée de tournage. Chaque membre de l’équipe s’est arrangé pour emprunter du matériel, on se retrouve avec des caméras FS7, des appareils Sony, des ronins, une dream lens, bref de quoi être créatifs.

Ce tournage, nous le faisons dans l’aula de l’école du Sapay. Une grande salle, plafond bas et néons. À notre arrivée, Michael, le réalisateur, et Sam, le directeur de la photographie, s’isolent dans l’Aula avec quelques cadreurs, et dès lors, ils commencent à créer une ambiance/un univers à l’aide de lumières cinéma, de  diffuseurs, de fumée etc. L’endroit change, se transforme et renaît. Les cadreurs, eux, s’entraînent à chercher les meilleurs plans possibles: contre jours ? Contre plongée ? Travelling? Tout est possible.

Groupe 1: Arun & Nika
Dès lors, toute l’équipe débarque sur le plateau: les cadreurs, les photographes, l’ingé son, les régisseurs, les artistes, le script etc…

Du côté du groupe nous avons Nika à la guitare et au chant, Arun au tam tam. Ils nous interpèretent 2 de leurs chansons: « Wrong Side” et “Frozen”.

Nous sommes, pour ces 2 clips, dans une ambiance bleutée/blanche, enfumée, rêveuse, un bout de paradis. Chaque personne sur le plateau évolue tranquillement, à son rythme, à sa manière, les rôles sont bien définis et chacun sait ce qu’il a à faire, autant dire qu’il y avait une excellante énergie.

Groupe 2: Cosmosonic
Groupe métal genevois et bien implanté. Ils nous interprêtent  “A Night With The Devil”. L’ambiance migre vers des tons plus orangés, une ambiance plus « méchante », plus chaude, s’approchant presque du rouge, de l’Enfer cette fois-ci.

Groupe 3:  Senti’
Senti, lui, nous livre de la poésie, et nous emmène avec lui dans une réflexion profonde avec, comme phrase à l’honneur, « elle est où la vérité ? ». Nous sommes cette fois-ci dans une ambiance plus underground, plus mystérieuse. Le chanteur est encerclé de cadreurs, faisant donc eux-même partie de la performance et représentant comme des fantômes, des êtres anonymes.  Senti nous chante « Faut pas s’étonner de finir completement ivre en semaine, de commencer à douter de l’evidence même » ou encore « suis-je hypocritique quand je cache mes peurs ? ».

Fin de tournage
À la fin de chaque tournage, un dé-rushage s’imposait. Mais pour le dernier, une photo de groupe aussi! 😉

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*